Votre situation familiale à changé

Vous vivez désormais en couple

Votre nouvelle situation peut avoir un impact sur votre dossier,
vous devez déclarer à votre Caf votre nouvelle situation.

Vos droits seront recalculés en tenant compte des revenus de votre conjoint.

Rendez-vous dans l’espace
Mon compte pour déclarer ce changement.
Si vous n’êtes pas allocataire vous pouvez peut-être prétendre à des aides de la Caf.

Se connecter sur mon compte

Vous vous séparez

Vous venez de vous séparer ?

Cet événement implique des changements dans votre vie.

Pour faire face à cette nouvelle situation,les professionnels de la Caf sont à vos côtés.

Pourquoi ?
 
 
  1. Pour bénéficier d’un temps d’écoute, d’échanges, d’un espace de réflexion sur l’organisation familiale, la relation parents-enfants.
  2. Pour vous soutenir dans vos démarches : informations sur vos droits et aides de la Caf (allocations familiales et résidence alternée, allocation soutien familial, revenu de solidarité active…), modes de garde des enfants, équipements de proximité (accueils de loisirs, associations, écoles…).
  3. Pour vous orienter vers des services ou des intervenants spécialisés : professionnels de la justice, médiation familiale, réseau d’écoute et d’appui à la parentalité (Reapp 76), etc.
  4. Pour bénéficier d’un accompagnement social adapté à votre situation.

Vous êtes allocataire

  1. Ce changement de situation familiale peut avoir un impact sur le calcul de vos aides. Vos droits vont être recalculés sans tenir compte des revenus de votre ancien conjoint ou concubin.
  2. Si vous avez des enfants, les prestations familiales sont versées au parent chez lequel les enfants résident.
  3. Si vos enfants sont en résidence alternée, seules les allocations familiales peuvent être partagées entre les parents. Consultez la fiche « Enfant(s) en résidence alternée ».
  4. Si vous ne percevez pas de pension alimentaire, connectez-vous au site www.pension-alimentaire.caf.fr ou appelez le 0821 22 22 22

Vous êtes allocataire

  1. Vous pouvez peut-être bénéficier de prestations de la Caf. Consultez la rubrique « S’informer sur les aides ».

Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé

Cliquez sur Contactez la Caf, remplissez les renseignements.
Vous n’avez aucune démarche à faire, une invitation personnelle vous sera adressée.

Contactez la Caf

Faire face à un deuil

1. Votre conjoint ou concubin est décédé

Votre conjoint ou concubin est décédéVous vivez seul(e) suite au décès de votre conjoint(e ), pour vous aider dans cette situation, la Caf vous propose la mise en place d’un « parcours attentionné ». Il ne s’agit pas d’une prestation au sens financier du terme, mais d’un soutien sur mesure, élaboré en fonction des besoins.

Que devez-vous savoir ?

Si votre conjoint ou concubin était l’allocataire, vous gardez le même numéro. Une fois informée du décès, votre Caf modifie automatiquement le nom du titulaire du dossier.
Votre Caf ne prend plus en compte les ressources de votre conjoint ou concubin et recalcule l’ensemble de vos droits.
Votre Caf vous verse une allocation de soutien familial (Asf), quelles que soient vos ressources, pour les enfants qui vivent avec vous et dont le père ou la mère vient de décéder.

Que devez-vous faire ?

Prenez contact rapidement avec votre Caf pour l’informer du décès et bénéficier du « parcours attentionné ». La Caf peut vous recevoir sur rendez-vous afin de faire le point sur votre nouvelle situation et faciliter vos démarches

2. Perte d’un enfant
Vous cessez de travailler ou travaillez à temps partiel pour élever un ou plusieurs enfants.

Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé

Cliquez sur Contactez la Caf, remplissez les renseignements.
Vous n’avez aucune démarche à faire, une invitation personnelle vous sera adressée.

Contactez la Caf

Votre enfant quitte le foyer ou revient

En cas de départ d’un enfant

Dans les autres situations, vos droits aux prestations sont révisés à compter du départ de l’enfant ou le mois où il devient allocataire.

Vos droits aux prestations sont maintenus si :

  • votre enfant reste à votre charge et qu’il ne devient pas lui-même allocataire ;
  • votre enfant part moins de 3 mois à l’étranger ;
  • (sous certaines conditions) votre enfant part plus de 3 mois à l’étranger pour ses études, un stage de formation professionnelle ou pour recevoir des soins exigés par son état de santé.
En cas de retour d’un enfant
Vous pouvez bénéficier de certaines prestations à compter de l’arrivée de votre enfant au foyer sauf s’il demeure lui-même allocataire.
Que devez-vous faire?
Pour gagner du temps, si vous êtes allocataire, déclarez rapidement le départ ou le retour de votre enfant dans l’Espace Mon compte

Se connecter sur mon compte

CONTACTEZ LA CAF 76